Comment investir quand on entreprend pour atteindre ses objectifs.

Avant toute chose, sache que dans cet article on va parler de toi.

Parce qu’en matière de business, on parle assez vite « d’investir » dans des outils, du matériel ou des partenaires de qualité. Mais on oublie parfois un peu vite que le principal investissement se fait sur soi-même !
Eh oui, tu es la première force de ton entreprise et il est important que tu sois aussi un canal d’investissement.

Investir sur toi doit être une priorité

Il y a plusieurs façons d’investir sur soi, mais avant tout il faut savoir dans quoi investir !

Mon premier conseil pour toi sera donc de faire un bilan : pose-toi devant une feuille et liste les compétences que tu maîtrises et celles qui ont besoin d’être améliorées pour tes objectifs précis.

Attention, reste objectif. Pas de fausse modestie ou de dépréciation de tes savoirs et compétences, c’est contre-productif.

Pour t’aider à faire le tri, je te propose une liste de compétences sur lesquelles tu peux te questionner :

🔹 La relation client : ce qu’il y a dans ton offre, le fonctionnement de ton service…
🔹 L’organisation : de ton travail, de tes journées…
🔹 Le tourisme : les acteurs du marché, les partenaires clefs, les termes techniques à connaître…
🔹 Le parcours client : acquisition, conversion, fidélisation…
🔹 Les rendus client : proposition d’itinéraire, carnet de voyage, bon cadeau…
🔹 La communication : charte graphique, charte éditoriale, stratégie de communication…
🔹 Les destinations : niveau de maîtrise de celles que tu proposes par exemple.

Après ce bilan mais avant d’aller faire une formation sur les tunnels de vente ou Linkedin, il faut que tu te poses sur les compétences du cœur de métier.

Je ne le dirai jamais assez mais ton entreprise c’est comme une maison. Tu ne vas pas repeindre les murs avant de finir tes fondations, si ? (si jamais tu hésites, la réponse est simple, c’est non).

Donc commence par valider tes compétences cœur de métier, qui permettront du coup de valider ton offre et tes prix. Logiquement, il est évident qu’une fois que tu maîtrises ton cœur de métier, convertir et parler de tes offres devient bien plus simple !


3 axes sur lesquels investir :

Le cœur de métier

Ces compétences sont celles qui te permettent d’exercer correctement ton métier. Par correctement, j’entends « qui te font gagner du temps et qui font de ta relation client le paradis sur Terre ».

Pour moi, ce sont les compétences qu’il te faut acquérir avant TOUTES les autres ! Parce que ces compétences sont tes fondations. Elles vont t’être utiles tout au long de ta vie de Travel Planner (ou d’autre chose d’ailleurs, on n’est pas sectaire ici). Elles sont là pour montrer que tu es un(e) vrai(e) pro.

Elles représentent ton savoir-faire et ta différence sur le marché.

Si je t’en fais une liste succincte, tu as notamment :

🔹 L’organisation : Pour être pertinent(e) dans tes recherches, rentable dans ton activité, crédible auprès de tes clients.
🔹 La relation client : Pour te permettre de mener tes « entretiens-découverte » à bien, j’utilise moi-même cette technique depuis longtemps (c’est d’ailleurs celle que j’enseigne au module 3 et mes apprenants l’ont tous adoptée).
🔹 La connaissance destination : Pour te montrer crédible, pertinent(e) et te différencier de tes concurrents.
🔹 Le parcours client (rien à voir avec la relation client, attention !) : Pour proposer une vraie expérience à tes clients quand ils font appel à toi et créer des process qui vont te faciliter la vie. #onnestpasvenusicipoursouffrir

Les compétences annexes

Là on parle de compétences qui vont aider ton entreprise dans des domaines bien précis. Ce sont des compétences qui ciblent une problématique précise comme l’automation, la communication, la gestion ou la relation client par exemple.

Tu vas peut-être te former sur un outil comme InDesign pour créer des carnets de voyage beaux comme des camions 😍.
Tu peux aussi te former en communication et si tu as comme moi envie d’apprendre à développer ta newsletter je te conseille la formation de Julia & Julie : produire du contenu avec qualité et régularité. (Je vais d’ailleurs bientôt m’y pencher à nouveau pour investir LinkedIn).
Tu as aussi la possibilité de te former sur WordPress si tu veux développer ton site seul(e), tu as notamment celle-ci chez Openclassrooms.

Attention au syndrome de l’objet brillant et aux nombreuses nouvelles formations qui sortent quasiment tous les jours. Une bonne formation est une formation qu’on met en pratique pour acquérir de nouvelles compétences et donc qui demande du travail pour mettre en place ses enseignements.

Ça ne sert donc à rien de faire 10 formations avant de te lancer, priorise les compétences annexes que tu dois activer dès ton lancement !

Je te parlais de LinkedIn un peu plus haut. Pour ma part par exemple, j’ai choisi de ne pas créer de stratégie pour ce réseau social. Je n’avais pas le temps au lancement de mon activité de formation, mais je sais que des opportunités y existent.

J’ai donc décidé en début d’année que j’allais réfléchir une stratégie à partir de second trimestre. Pas avant. Je n’avais pas le temps et je voulais pérenniser ma présence sur Instagram en priorité car après mon étude des besoins auprès de mes clients, c’était plus pertinent au vu de leurs pratiques sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui j’ai un rythme bien rodé entre Le Bulletin, les lives et Instagram. Je peux donc me permettre de passer à une nouvelle stratégie.

Le mindset

Non je n’ai pas fumé la moquette en te parlant de ce terme un peu trop utilisé à mon goût, mais je tiens à te mettre en garde malgré tout : le mindset n’est pas une compétence, c’est un outil qui te permet de développer ton business, mais aussi ton propre développement en général.

Il est indéniable que te connaître (parfaitement) te permettra de mieux prendre ta posture d’entrepreneur parce que ça ne te vient pas d’un coup quand tu reçois ton SIRET.

Et que si tu ne connais pas tes forces et tes faiblesses pour avoir le bon état d’esprit, tu ne pourras pas savoir comment t’entourer, comment développer tes projets, ni comment créer une offre alignée à ta vision et tes envies.

Mais tout seul, le mindset n’est clairement pas suffisant pour développer ton entreprise.

D’ailleurs en parlant mindset d’entrepreneur :
🔹 Les envies et besoins des autres ne sont pas les tiens et c’est OK.
🔹 Les rêves ou les goals de vies des autres ne sont pas les tiens et c’est OK.
🔹 La vision et les valeurs des autres… (*répète avec moi*)… NE SONT PAS LES TIENNES ET C’EST OK !

Chacun a sa propre place et il ne tient qu’à toi de prendre la tienne. Parce qu’essayer de rentrer dans un moule de pseudo-entrepreneur à succès pour être la « meilleure version de toi-même » si ce n’est pas ta vision, ça va juste finir par te mettre le moral dans les chaussettes.

Il n’y a rien de pire que de vouloir ressembler à ce qu’on croit que les autres attendent de nous. Je te laisse méditer sur cette phrase…

Fais les choses pour toi, comme tu l’entends et tu verras que ça se fera sans souffrance. Tu disposes déjà de nombreuses ressources intérieures.

Sache que pour développer ton mindset, il existe de nombreuses ressources : coaching, blogs, podcasts, groupe d’entraide…

Mais avant de vouloir développer ton mindset je te conseille de savoir exactement qui tu es. Pour ma part j’ai utilisé l’ennéagramme. Petite confidence ici, je suis un profil 6 😍 ! Et depuis que je sais ça, j’ai compris pourquoi j’adopte certains comportements et pourquoi je suis parfois si intransigeante notamment.

Je suis curieuse de savoir quel type tu es, alors si tu fais le test pense à me laisser un commentaire pour me dire quel profil tu es !


En résumé, que ce soit pour le cœur de métier, les compétences annexes ou ton propre développement personnel, ce que tu dois comprendre, c’est que le point central C’EST TOI.

Donc si tu choisis de te former ou de te faire accompagner, tu dois bien comprendre que c’est sur toi que tu investis.

Du coup, je te soumets quelques questions avant de te demander quel argent cela va te rapporter de te former ou d’investir dans un accompagnement :
🔹 Est-ce que j’en ai besoin ?
🔹 Est-ce que je vais développer une compétence sur laquelle je ne me sens pas toujours serein(e) et du coup augmenter ma confiance en moi ?
🔹 Est-ce que j’ai le temps de réellement m’investir ?
🔹 Est-ce que je suis prêt(e) à me remettre en question ?
🔹 Est-ce que j’en vaux la peine ?

Que tu souhaites investir sur un outil ou une formation, ne regarde pas uniquement le prisme de la dépense. Regarde aussi le prisme du bénéfice.

Si tu veux développer ton entreprise, tu devras tôt ou tard investir. Tout le monde te le dira. Si tu ne le fais pas déjà, pourquoi ?

En dehors des préoccupations d’argent bien sûr, parce qu’on ne se met pas dans le rouge pour se payer une formation. On n’est pas là pour manger des cailloux. Et dans tous les cas la vie quotidienne passe avant tout, on reste réaliste !

Parfois, ne pas investir c’est aussi une façon de te saboter, de ne pas donner le droit à ton projet de se développer…

Bref, tu l’auras compris, investir sur toi c’est aussi développer et faire grandir ton entreprise. Il n’y a que TOI qui peux décider de sauter le pas ! Alors, dis-moi, c’est quoi ton prochain pas ?
Si tu as du mal à décider, surpriiiiiiise ! Je t’ai préparé un workbook spécial “bilan & objectifs” qui te permettra de poser efficacement un bilan de tes actions passées, d’analyser leurs résultats et de définir des objectifs cohérents et priorisé pour l’année à venir. Un workbook à ne pas juste laisser dans tes téléchargements, n’est-ce pas ?! Ne me remercie pas ça me fait plaisir 😉 Allez, à toi de jouer maintenant !



3 ressources pour aller plus loin
L’ennéagramme pour comprendre ton fonctionnement.
3 profils d’apprentissage pour savoir quelle méthode te convient.
Podcast “Investir sur son entreprise – Maëlane Faure”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *