Je vous explique comment et pourquoi cette pratique est légale. A quoi elle sert pour une compagnie aérienne.

Vous avez peut-être entendu parler de cette pratique ou vous vous êtes déjà retrouvé dans cette situation assez inconfortable : le SURBOOKING.
Le jour du départ, au comptoir de la compagnie aérienne on vous refuse l’embarquement en vous disant que vous êtes en liste d’attente. Ou, à votre arrivée à l’hôtel, votre chambre n’est pas disponible car il y a eu trop de réservations en même temps.

Que faire face au surbooking, quels sont vos droits et les obligations de la compagnie aérienne je vous dit tout dans cet article.
Pour découvrir d’autres astuces de voyage c’est par ici : mes 3 astuces pour un voyage réussi.

Définition du surbooking

Définition : Le surbooking est le fait de vendre plus de places que les stocks réels. Le surbooking ou surréservation existe dans plusieurs domaines :
-le transport (compagnies aériennes, maritimes ou ferroviaires)
-l’hébergement
-les activités (concert, excursion)

Définition du surbooking : possibilité pour une compagnie aérienne de vendre plus de place que la disponibilité réelle du vol pour optimiser le rendement.

Le surbooking une pratique légale ?

Tout à fait, cette pratique surtout visible dans le domaine aérien, est bien légale.
Pour être sûres de remplir au maximum les vols, les compagnies aériennes ont recours au surbooking. En moyenne on l’évalue autour de 5% de places vendues en plus de la capacité maximale d’un vol commercial.

En effet, les compagnies savent qu’en moyenne 5% de passagers ne se présentent pas le jour du départ en vacances. Donc pour assurer que le vol soit plein, il y a des places qui sont vendues en plus et qui permettront de partir avec un taux de 100%.
Parce que, pour une compagnie aérienne, toute place non occupée c’est de l’argent perdue et non récupérable. Le surbooking est donc un moyen de rentabiliser les vols commerciaux.

Que faire en cas de surbooking ?

Déjà sachez que vous êtes protégés dans tous les cas. Une compagnie aérienne ne peut pas vous laisser sans plan de secours pour vos vacances.

Quand vous achetez un billet d’avion la compagnie a un devoir de moyen. Elle s’engage à vous acheminer jusqu’à votre lieu de séjour, elle est donc dans l’obligation de le faire. Le surbooking ne la soustrait pas à cette obligation et elle doit en plus de vous acheminer vous dédommager.
La compagnie commencera toujours pas demander si des volontaires souhaitent renoncer à leur vol. A ce moment là il y a deux cas de figure soit vous ne pouvez pas attendre un prochain vol soit vous acceptez d’attendre le prochain départ.

Cas numéro 1 : vous acceptez de ne pas embarquer

La compagnie aérienne vous refuse l’embarquement pour surbooking et vous acceptez de ne pas voyager.
Les obligations de la compagnie sont :
-Remboursement intégral du billet initial et retour à votre destination initiale
-Proposition de partir sur un autre vol (quelques heures ou jours plus tard)
-Prise en charge de vos frais si vous attendez un prochain vol

Cas numéro 2 : vous refusez de ne pas embarquer

La compagnie aérienne vous refuse l’embarquement pour surbooking et vous refusez de ne pas voyager. Elle peut vous contraindre à ne pas embarquer si aucune place ne se libère.
Les obligations de la compagnie sont :
-Remboursement intégral du billet initial et acheminement vers la destination finale
-Indemnité supplémentaire liée au surbooking équivalente à une annulation de vol
-Prise en charge de vos frais si vous attendez un prochain vol

Info pratique : « la compagnie doit vous donner le formulaire pour vous faire indemniser même si vous avez accepter le remboursement. L’indemnité est perçue en supplément.« 

Le surbooking, plusieurs cas de figure et indemnisation différents.

Astuces simples pour « éviter » le surbooking

Pour partir en voyage serein, vous pouvez mettre en place quelques astuces simples.
-Faire votre enregistrement en ligne, sur le site de la compagnie aérienne.
-Se présenter au plus tôt à l’aéroport le jour de votre départ en vacances.
-S’enregistrer sur les programmes de fidélité des compagnies aériennes.

Pour vous aider dans vos démarches si vous subissez un surbooking aérien , il existe des sites spécialisés comme « Air indemnités » et le site du service public.

Info pratique : chaque compagnie a sa propre politique de prise en charge et d’indemnisation. Attention à bien garder tous les justificatifs de vos dépenses.

Vos droits face au surbooking en un coup d'oeil.
3 astuces simples et efficaces pour éviter le surbooking.

14 réponses pour “Le surbooking, c’est quoi ?”

  • Hahaha non mais en fait je suis choquée je ne pensais pas que c’était autant utilisé (Noémi qui vit dans le monde des bisounours hahaha) bon après me pointant assez souvent hyper en avance à l’aéroport, je n’ai jamais eu ce soucis.
    Et le seul soucis avec un hôtel est qu’il n’y avait plus de places dans la catégorie demandé mais ils nous ont surclassé gratuitement pour une suite …… il y a pire 😀

    • Hello Noémi,
      Non tu n’es pas un bisounours lol mais c’est pas une information sur laquelle les compagnies communiquent énormément et on comprend pourquoi.
      Même si c’est légal du point de vue du consommateur ça n’est pas vraiment accepté.
      Tu as eu de la chance dans cet hôtel mais souvent un surclassement est en effet un surbooking déguisé mais tant mieux tu as pu profiter d’une belle suite!

  • Le surbooking est bien énervant quand on est client, et ça ne devrait pas exister au vu du prix des billets, et ce que coûte la moindre option en plus. Il y a pourtant des assurances annulations pour combler le manque lié aux désistements (et il est rare qu’ils ne trouvent personne en remplacement, avec les offres de dernière minute). Pour les réservations, il y a aussi un acompte préalable, censé être encaissé, au moins partiellement en cas d’annulation.

    En plus, quand on voit qu’il y a de moins en moins de personnel dans les aéroports, ils ont beaucoup moins de frais qu’avant, ils ne devraient pas être à une personne près dans l’avion… Lors d’un dernier séjour à Barcelone, on a du imprimer nous-mêmes les étiquettes pour nos bagages à l’aéroport et on les a pesés sur le tapis, après avoir galéré pour comprendre ce qu’il fallait faire. Un service pourtant payé cher, par rapport à tous ceux qui arrivaient avec un énorme bagage à main !

    Du coup, il faut être très vigilant sur le sérieux de la compagnie aérienne, l’hôtel ou location, si on a le choix, et ne pas hésiter à consulter les avis des clients.

    • Hello Magali,
      Tu évoques pas mal de choses intéressantes et différentes dans ton commentaire. Les compagnies aériennes même assurées ne peuvent se permettre de partir avec des avions au 3/4 plein, les coûts du transport aérien sont très importants. J’ai déjà pris des vols où il y avait des places libres et ça correspond à une perte sèche pour la compagnie. Bine sûr, cette pratique existe aussi dans l’hôtellerie ou le spectacle.
      Pour ce qui est des acomptes si tu prends un billet sur internet ou en agence de voyage on te demandera la totalité dès la réservation cependant certains billets étant remboursables la compagnie se retrouve avec un manque à gagner si le voyageur annule.

      Pour ce qui est du personnel pour certains aéroports et certaines compagnies il y a en effet moins de personnel ou moins de comptoirs de vente/enregistrement.
      Mais grâce à cela on peut voir des billets d’avion à des prix très concurrentiels ce qui permet à plus de personne d’avoir accès à de belles destinations.
      Dans tous les cas comme tu le soulignes il faut bien lire les conditions de vente pour ne pas avoir de mauvaise surprise. C’est pour ça que j’ai créé mon service pour aider les voyageurs à y voir plus clair sur les offres du marché 🙂

  • Hello ! Ahhhh le surbooking, ma hantise absolue… on m’a déjà proposé de prendre le vol suivant, mais je ne pouvais absolument pas me le permettre, et fort heureusement des volontaires ont pris ma place. Cela dit, lorsque l’on a le temps et que nos jours de boulot sont flexibles, le surbooking peut devenir une belle opportunité de faire des économies. J’ai beau être très organisée, je sais que je pourrais me laisser séduire dans certaines conditions, et j’ai remarqué qu’il y a la plupart du temps pas mal de volontaires.

    • Hello Valentine, parfois ça n’est absolument pas possible de décaler un départ.
      Si on est flexibles ça peut être en effet un compromis qui arrange tout le monde : compagnie et voyageur.

  • O à tous déjà entendu le mot sur booking sans réellement savoir ce qui se cache derrière. Merci pour toutes les explications. C’est comme ça que l’on se rend compte que le monde du voyage est vaste est qu’on a toujours des choses à apprendre.

    • Hello Céline,
      En effet personne n’est à l’abri une cliente a été mise en liste d’attente avant de partir à la réunion en novembre, elle ne pouvait même pas faire l’enregistrement en ligne la compagnie avait tout verrouillé. Elle s’est présentée très tôt à l’embarquement (sur mes conseils) et elle est partie sans problème mais j’avoue que le coup d’angoisse juste avant le départ n’est pas du tout agréable pour les voyageurs.

  • On ne prend pas souvent l’avion mais lorsque c’est le cas c’est toujours enregistrement en ligne. Gain de temps à tous les niveaux ! Mais je n’avais jamais pensé que cela évitait le surbooking. Raison de plus de le faire du coup !

    • Hello, et bien c’est un facteur pris en compte par la compagnie.
      Et tu fais bien de le faire en amont car désormais certaines compagnies font payer l’enregistrement à l’aéroport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *