Être travel planner, un nouveau métier à la mode ?

Être travel planner, est-ce une tendance ou un nouveau métier qui a de l’avenir ?
Souvent, la question m’est posée sur la différence entre travel planner et agent de voyages. Mais aussi sur la pertinence et la pérennité du travel planner.
Ça tombe bien j’ai exercé les deux métiers, enfin y en a un des deux que j’exerce toujours. Je vais donc vous partager mon ressenti et mon expérience du travail dans le tourisme..

Update

J'ai créé la première formation dédiée au métier de Travel Planner

Agent de voyages, l'ancêtre du travel planner ?

Très connu du grand public, le métier d’agent de voyages est présent depuis le 19e siècle. L’âge d’or des premiers voyages, notamment ceux des notables européens qui envoyaient leurs enfants aux États-Unis ou en Angleterre pour développer leur culture et leurs relations.
En 2016 on dénombre, en France, 28 000 salariés liés au secteur des agences de voyages.

Comment devient-on agent de voyages ?

Le seul diplôme reconnu qui donne droit au titre d’agent de voyages (hors titre professionnel) c’est le BTS Tourisme. Ce BTS est complet, car il aborde des sujets très spécialisés comme la vente ou la création de produits touristiques, aussi appelé mercatique touristique. Il y a aussi l’étude d’Amadeus, l’outil mondial de réservation de billet d’avion.


Être agent de voyages demande aussi de solides connaissances en géographie et en relation client. Aujourd’hui, le diplôme propose également une option multimédia ce qui correspond à un apprentissage de la bureautique, de la publication et du web.

 

Le marché du tourisme évolue très vite. Pourtant les pratiques en entreprise et la formation ne suivent pas la cadence.
Pour l’instant, les enseignements restent sensiblement les mêmes depuis une dizaine d’années. Sauf, qu’on y a intégré du web, hors dans les faits en agence ou en création de produits ces compétences ne sont pas exploitées.
C’est d’ailleurs mon seul bémol, sur cette refonte du BTS, la diminution de matières fondamentales comme la vente ou la relation client.

Être agent de voyages dans un grand groupe

Pour ma part, j’ai fait le BTS « ancienne génération » qui mettait plus l’accent sur la pratique touristique. Je l’ai eu en 2010, après 1 année en école et une 1 année en apprentissage à distance avec le CNED.
Pour moi, devenir agent de voyages a vraiment été une révélation, j’en parle d’ailleurs plus précisément dans cet article.
Suite, à la validation de mon diplôme j’ai intégré un grand groupe, Thomas Cook, qui a malheureusement fait faillite en 2019.
Au bout de 4 ans j’ai eu envie de voir autre chose et j’ai intégré le réseau Ailleurs/Sélectour, qui est un autre gros acteur du marché français.

 

Travailler dans le tourisme implique souvent d’intégrer un grand groupe.
Dans ce type de groupe, les missions de l’agent de voyage sont nombreuses, on ressemble à un couteau suisse humain.
On doit aussi bien vendre des voyages (oui c’est la base) que faire de la manutention, de la décoration de nos jolies vitrines ou bien de la comptabilité.
Par contre, la prise de décision sur la vente de produits ou de services est exclusivement gérée par le groupe lui-même.

 

La quasi-totalité des ventes sont faîtes, via des produits présentés en brochure.
Il y a donc que peu de place à la création de voyages. Les programmes sont plutôt bien rodés, car les groupes présents dans le Tourisme sont anciens et ont une bonne connaissance de leurs produits. D’ailleurs, il n’est pas rare que d’un opérateur à l’autre on retrouve les mêmes produits. On peut dire qu’il y a des best-sellers comme les circuits dans l’Ouest américain ou en Inde. Ces derniers n’ont que très peu changé malgré les transformations du secteur du voyage.

Mon expérience d'agent de voyages

Durant ces 8 années, j’ai beaucoup appris sur le métier en lui-même, rien ne vaut la pratique sur le terrain pour se forger une expérience solide.


J’ai pu aussi bien servir des clients individuels que des sociétés ou faire du support au tour opérateur sur des circuits. Cette vie professionnelle, en tant que salarié m’a appris le métier que j’exerce aujourd’hui.
Mais la vision standardisée du voyage ne me convenait plus. Il me manquait une partie de prise de décision et créativité qui me paraissent essentielles dans le voyage.

Travel planner, vrai métier ou effet de mode ?

Depuis quelques années, des petits nouveaux ont fait leur entrer sur le marché du Tourisme : les travel planner !
Il existe encore peu d’informations et de chiffres sur ce si jeune métier pour ceux qui voudraient se lancer comme travel planner freelance.
Être travel planner est encore un métier peu connu.

On est parfois associé aux agents de voyages, mais nous ne faisons pas du tout le même métier. Comme j’aime à le rappeler, le travel planner est là pour conseiller alors que l’agent de voyages est là pour vendre.

Quelle formation pour être travel planner ?

À l’heure actuelle, il n’existe pas de formation d’État pour devenir travel planner.
De ce fait, tout le monde peut être travel planner même sans connaissance ni expérience que ce soit dans la vente, la relation client ou le Tourisme.

Cela reste un métier à part entière avec ces complexités et ces compétences indispensables pour l’exercer sérieusement.
Pour moi, être voyageur n’est pas être travel planner. Conseiller des clients n’est pas inné, mais cela peut s’apprendre.

Je vous invite à faire attention lorsque vous faites appel à un travel planner pour réaliser votre prochain voyage. Vous trouverez donc une fiche récapitulative des 3 points essentiels à vérifier avant de faire appel à un travel planner pour votre prochain voyage.

Travel planner, le créateur du sur-mesure

Être travel planner est pour moi synonyme d’indépendance, de transparence et créativité.
Le but est de proposer un véritable programme sur-mesure selon les besoins des clients.
Comme ça, impossible d’avoir un voyage standardisé qui ne vous ressemble qu’à moitié. En plus il vous crée un carnet de voyage selon vos goûts et votre parcours.

 

Le travel planner peut vous proposer les offres les plus intéressantes du marché.
À l’inverse d’une agence qui propose en priorité les fournisseurs qui lui rapportent.
L’autre avantage d’un travel planner c’est qu’il peut aussi choisir librement ses fournisseurs. 

 

La sélection des partenaires est d’ailleurs un enjeu majeur pour se démarquer sur le marché. Que cela soit pour faire découvrir des excursions hors des sentiers battus, des savoir-faire ou des façons de voyager innovantes.

Être travel planner, mon avis

Avant de me lancer, j’ai construit mon projet, passer de salariée à chef d’entreprise n’est pas chose aisée. Quand on a eu l’habitude d’être très encadrée, cet espace de liberté peut impressionner.

Être travel planner est mon activité à temps plein depuis bientôt 1 an. Le lancement officiel s’est fait en septembre 2019 mais je travaillais sur le projet depuis mai.
Je ne regrette pas ce changement de statut, aujourd’hui je crée des voyages vraiment sur mesure.
Je peux prendre le temps que je souhaite avec chaque client, pour découvrir son projet et lui apporter une aide personnalisée.

Vous l’aurez compris je suis passée d’une façon assez standardisée de voir le voyage à une vision bien plus créative.
Ces deux métiers abordent le voyage de façon différente, mais elles peuvent convenir à des voyageurs avec des envies variées.

Tu veux en savoir plus sur le métier de Travel Planner ?

Dans ce guide tu trouveras 9 thématiques différentes : de la formation nécessaire aux investissements à prévoir.

Je te donne un premier aperçu du métier et du monde dans lequel tu vas te lancer 😁

56 réflexions sur “Être travel planner, un nouveau métier à la mode ?”

  1. Coucou, j’ai fais la création de mon entreprise de TP, ils m’ont attribué le code APE 7990Z mais en régime MICRO BIC.
    Qu’en pensez-vous? je ne souhaitais pas être en BIC…

    1. Hello Audrey, tu n’es pas dans la bonne catégorie en prestation de service du devrais être en BNC.
      IL faut écrire à l’INPI pour demander le changement.

  2. Bonjour à tous,

    comment vous vous êtes enregistré sur le site de l’URSAFF svp? via quel code ou quel domaine sans que cela soit affilié au statut commercial,

    Merci pour vos retours

    1. L’immatriculation se fait désormais sur l’INPI, il faut préciser que vous faites une activité de conseil pour que cela soit représentatif de votre activité.
      Il n’existe pas de code APE à proprement parlé car le métier est très récent, ce n’est pas le seul métier dans ce cas.

  3. Bonjour Elise,
    Je découvre votre site à mon grand bonheur!
    Cela fait maintenant bien 2 ans que je me dit que je dois créer mon entreprise de voyagiste, mais je découvre par votre biais qu’il existe un métier beaucoup plus « facile » dans les démarches et l’organisation qui est le travel planner 🙂
    Cela fait de nombreuses années que j’organise, je cherche, je trouve, je coordonne les week-end ou voyages ou simple billet d’avion pour mes proches .
    J’adore cela…c’est une réel passion de devoir « fouiner « pour apporter le bonheur d’évasion.
    Mais pour se lancer réellement c’est une tout autre histoire.
    Le service de conseil est payant c’est bien cela? Le concept est le conseil, et les personnes finalise leur achat?
    Parce que c’est un réel casse tête de se dire, on encaisse à quel moment pour payer le voyage? Mais le TP va surement faciliter la tâche.
    Je suis certaine que les choses faites par passion sont toujours des choses réussies 🙂
    Merci encore

    1. Hello,

      Le Travel Planner n’apporte pas du tout son aide dans la phase de réservation ou d’échanger entre le prestataire final et le voyageur.
      Il est effectivement là pour prodiguer des conseils, qu’il faut payer, sur la partie préparation, recherches et agencement du voyage.
      Le client reste maître de ses réservations et des dates auxquelles il souhaite les faire, cela lui permet par exemple d’étaler son budget dans le temps.

  4. Bonjour Elise,

    Merci pour ton article.
    Je voulais savoir quels sont les types et modes de remunerations? De ce que je vois, en tout cas pour mon cas, c’est seulement grace a des commissions d’agence local. Donc qui oblige a organiser l’ensemble du voyage avec le client puis avec l’agence local qu’on aura choisi. Le client regle les prestations directement a l’agence choisi. Et ce afin de rester dans le cadre legal il me semble?
    Y a t-il d’autres possibilités de facturer les cliens ou les prestataires? Facturer nos conseils directement au client, est-ce une bonne idée?
    Merci!!

    1. La majorité des travel planner facturent directement le conseil aux clients mais ne gèrent pas le voyage entre l’agence locale et le client.
      Cela peut être assez limite car tu t’immisces dans la relation commerciale.
      Tout dépend ce que tu fais exactement mais si tu as un réel rôle d’intermédiaire tu devrais être couvert par un contrat d’apporteur d’affaires avec l’agence local avec qui tu travailles.
      Pour les clients tu as effectivement plein de modes de rémunération : prestation de travel planning, apport d’affaires, affiliation, produits digitaux

  5. Bonjour Elise,

    Je suis en train de me déclarer comme TP. Seulement, dans le choix de la catégorisation d’activité, je n’arrive pas à me décider.

    Je suis sois sous une forme libérale (non reglementée) sois commerciale.

    Après avoir sélectionnée en catégorie 1: Activité de service, je ne sais pas quoi sélectionné en catégorie 2 et 3…

    Merci d’avance !!

    1. Bonjour Charlotte,

      Je suis désolée je ne peux pas t’apporter de réponse car je n’ai pas eu à m’immatriculer avec la procédure actuelle de l’INPI, à mon époque (il y a 4 ans) c’était uniquement via l’URSSAF.
      Donc je dirais qu’il faut rester le plus près possible de ce qui est le coeur de l’activité donc la prestation de service, de conseil aux particuliers.
      J’espère que cela pourra t’aider.

    2. Bonjour Charlotte. As tu trouvé la bonne catégorie d’activité ? Car moi aussi je suis dans le même cas, et en fonction de ce que je choisis (en statut liberal) ça me met en BIC ensuite au lieu de BNC. Bref je ne sais pas laquelle choisir. Merci

      1. Il faut vraiment choisir une catégorie d’activité de conseil aux particuliers, tu pourras le faire modifier par la suite si tu as une mauvaise attribution d’activité.
        Si tu as besoin de support pour ton lancement d’activité j’ai créé le kit du TP il comprend les 10 étapes pour préparer son lancement, des outils et ressources (APE, RCP…)

      2. Salut Leila,

        Non malheureusement je n’ai pas encore trouvé la réponse.

        Je dois me déclarer dans tous les cas en libéral (BNC) pour d’autres raisons fiscales (rien à voir avec l’activité de TP). Mais je suis encore en train de chercher une réponse, on m’a recommandé de mettre :
        Catégorisation 1 : Activité de service
        Catégorisation 2 : Activité des agences de voyages, voyagistes…
        Catégorisation 3 : Autre service de réservation

        En précisant qu’il n’y a pas de réservation pour les clients, mais je ne suis pas satisfaite de ces choix là, notamment que ça rentre dans du BIC. Sinon on m’a conseillé de rentrer dans les conseils… mais je ne trouve rien.

        Tiens moi au courant…

        1. Surtout pas activité des agences de voyages car c’est cela qui te fait passer en activité commerciale et non libérale et en plus ça fausse la perception que peuvent avoir les clients de ton activité

          1. Bonjour
            Merci pour tes infos
            J’aimerai organiser des séjours bien être à l’étranger où je serai présente pour les prestations bien être , et j’aimerai choisir avec qui je travaille sur place , je ne souhaite pas ouvrir une agence de voyage et je me demande quelle possibilité serait la mieux adapté…passer par une agence ce qui ne me plaît pas vraiment car je ne pourrais pas choisir mes partenaires sur place , ou être Travel planner… Je ne souhaite pas organiser pour les autres mais uniquement pour mes propres séjours à l’étranger
            Merci de m’éclairer
            Belle journée

          2. Hello Angélique,

            Pour organiser des séjours et y prendre part comme prestataire tu dois passer par une agence de voyages car être accompagnant de groupe te rend responsable du groupe et du déroulé sur place.
            Un travel planner ne voyage pas avec ses clients, il donne des infos sur la destination et le programme.

        2. oui c’est pareil pour moi, et dans les catégories de conseil il n’y a rien qui correspond. J’ai appelé l’INPI, l’URSSAF, l’INSEE, aucun n’a su me donner de réponse ou ne peuvent pas me conseiller

        3. Bonjour,

          Avez vous trouver la solution, je suis aussi dans le même cas… J’ai appelé l’Inpi qui me redirige vers l’insee qui me redirige a nouveau vers l’inpi… c’est incompréhensible

          1. Hello Alice,

            Non je n’ai pas encore la réponse, j’ai d’autres soucis avec l’INPI avant de valider la catégorisation de l’activité.
            Je ne suis toujours pas plus plus avancée que cela…

        4. Bonjour Charlotte,

          J’ai effectué ma déclaration en mettant ces trois catégories, mais ma demande a été refusée car « votre activité est de nature libérale et non
          commerciale ». Je n’arrive pas à savoir si TP est bien une activité libérale, ou plutôt commerciale… As-tu pu avoir de nouvelles informations à ce sujet ? J’avoue que je suis un peu perdue

          1. Effectivement l’activité est bien libérale non réglementée et pas commerciale. Une activité commerciale sera celle des agences de voyage car elles vendent directement le voyage.

    3. Bonjour,
      Avez vous pu trouver la bonne catégorie. J’ai beaucoup de mal aussi… J’hésite avec guides et autres mais c’est en libéral et Travel planner, ce n’est pas du libéral, exacte ?

      1. L’activité ne peut pas être guide car cela demande un titre et une carte professionnelle.
        L’activité est considéré comme « autre prestations de service » donc plutôt orienter vers une activité de conseil ou coaching aux particuliers.

        1. Je me suis inscrite et malheureusement, nous ne pouvons pas choisir le code APE que l’on souhaite… J’ai donc l’APE 7912z : Activités des voyagistes.
          Pensez vous que cela convient ou je dois les appeler pour faire changer ce code ?

          1. Il vaut mieux les appeler et le faire changer car ce code est en plus lié à des prestations commerciales et ce n’est pas la bonne catégorie.

  6. Bonjour,
    J adore organiser des week-ends , des séjours pour mes proches et moi même et j aimerai me lancer comme travel planner, mais j ai peur de sauter le pas et surtout je ne sais pas les démarches à faire pour créer mon entreprise et j ai peur d avoir plus de frais que de rentré.
    Merci de vos conseils.
    Cordialement
    Carole

    1. Hello Carole,

      La peur de se lancer dans l’entrepreneuriat est tout à fait normale, tu peux déjà te lancer en parallèle de ton activité pour voir comment ça se passe.
      Bien sûr cela prendra plus de temps pour vivre totalement de cette activité qu’en t’y dédiant à plein temps.
      Pour le lancement tu peux opter pour un statut simplifié qui est la micro entreprise, il n’y a pas de frais à prévoir hormis avoir un ordinateur, je conseille un budget de lancement autour de 500€ pour avoir un site internet, des outils de gestion et de création visuelle.
      Si tu veux en savoir plus sur le métier de te conseille ma Masterclass sur le métier de Trave Planner, elle est gratuite et t’aiguillera sur la façon d’exercer le métier.

  7. Bonjour, je viens de tomber sur votre site en faisant des recherches sur la rédaction de carnets de voyage. Je suis dans le tourisme depuis très longtemps maintenant, le secteur hôtelier et j’ai fait un détour par la gestion de formation en créativité, innovation et expérience client toujours dans le tourisme, saisonnière pour le moment, je cherche ce qui me ferai vibrer et la création de voyages et de carnet de route me fait briller les yeux ^^ je rêve surtout de voyages pour tout vous dire 🙂
    J’ai déjà un statut freelance en libérale et je réfléchis à la suite que je veux donner à mon parcours. Je vais déjà étudier plus avant ce nouveau métier et voir si il correspond à ce que j’en attends.
    Si vous avez des conseils à me donner je suis preneuse et je vais commencer déjà par éplucher vos articles et ce que vous proposez en formation.
    Belle soirée 🙂

    1. Hello Pascale,

      Merci pour ton commentaire.
      Si tu veux en avoir plus sur le métier de Travel Planner je te conseille de t’inscrire à ma Masterclass gratuite sur le rôle du Travel Planner, c’est déjà un très bon point de départ.
      Pour ce qui est du statut si tu es déjà en prestation de service cela peut basculer vers du travel planning sans souci.

      Je te laisse faire un tour de mon site et blog, il y a déjà pas mal d’infos qui te permettront de dégrossir tes idées et envies.
      Si besoin je propose aussi des appels découverte de 30 minutes pour faire le point sur ton projet et la formation ✌️

  8. Bonjour Elise, merci pour cet article très intéressant !
    J’ai quelques questions sur comment vous facturez, en fait vous faites une proposition type forfait avec vos honoraires ou c’est séparément. Autre chose, vous faites les réservations d’hôtels et avions et visites pour vos clients et vous avancez les frais ? ou comment cela se passe ? En effet j’ai réfléchit à la question car je travaille dans la mobilité étudiante et on me demande d’organiser de séminaires académiques avec des activités touristiques. Pour l’instant j’ai un statut auto-entrepreneur en conseil et formation mais je me renseigne pour savoir quel modèle et type de activité je dois avoir pour réaliser ce type de projets. Merci

    1. Hello Ana,

      La facturation dépend de chaque entreprise mais elle est effectivement facturé séparément via un devis.
      La réservation n’est pas légale pour les Travel Planner, leurs prestations se limitent à du conseil. Seules les agences de voyages peuvent proposer de faire les réservations pour des clients.
      Si vous gérez des groupes il faudra trouver des partenaires pour assurer la partie réservation, je peux vous conseiller des agences si tu le souhaites. Tu peux m’écrire à cette adresse (contact@esevoyage.com).

  9. Bonjour Elise,
    Je me lance aussi en tant que travel planner, j’ai monté mon site internet et là je suis sur la création de mon auto-entreprise. Je bloque sur la description de l’activité, dans la catégorisation 1 j’ai mentionné  »activités de service », dans la catégorisation 2 j’ai mentionné  »activité des agences de voyage, voyagistes, services de réservations et activités connexes » mais j’hésite aussi avec  »autres services personnels ».
    Du coup dans la catégorie 3 on me propose  »autres services de réservation » qui est d’une forme commerciale ou  »guide et assistances touristique » qui est une forme libérale.
    Je suis un peu perdue, est-ce que je dois déclarer mon activité de travel planner comme commercial ou libérale? Sachant que par la suite je veux également proposer en plus du travel planner, des visites dans un pays où j’ai l’habitude de voyager en saisonnier et juste en guide accompagnant.
    Désolé c’etait un peu long 🙂
    Merci pour tes conseils et ton aide.

    1. Hello Eugénie,

      Il ne faut pas être catégorisée comme activités des agences de voyages car effectivement tu seras en activité commerciale et pas libérale.
      Il n’y a pas de code APE spécifique au métier de TP, il te faut aller vers un code en lien avec les métiers de conseil du coup.
      Ton code APE doit correspondre à la plus grosse part de ton chiffre d’affaire, tu ne peux en avoir qu’un seul associé à ton SIRET mais tu peux avoir plusieurs activités (TP + guide par exemple), le tout étant de déclarer chaque chiffre d’affaires dans la bonne catégorie.

  10. Bonjour j’ai créé mon entreprise individuelle auto entrepreneur profession libérale non réglementée dans ce domaine mais on m’as mis en BIC et non BNC pourquoi ? J’espère que je suis dans les règles pour devenir travel planner et car c’est juste ma passion d’aider les gens je veux leur facturer mes services ( ce sont des services de recherches uniquement). . Je vais créer un site internet. Aussi il faut que je mette des CGU ou des CGV du coup sur le site ? Merci beaucoup , Magali

    1. Bonjour Magali,
      Normalement tu devrais être dans la catégorie « autres prestations de service » mais pas dans la catégorie « commerciale » car tu ne vends pas de voyage.
      Les CGV sont obligatoires sur les sites qui ont des prix de vente affichés et je te conseille dans tous les cas de te faire aider d’un professionnel pour la relecture (juriste ou avocat).
      C’est vraiment un cadre qui protège ton client et protège aussi.

    1. Bonjour Ghislaine,

      La formation ré-ouvre le 1er mai, elle était fermée car j’étais en voyage en Corée pendant tout le mois d’avril.
      Si vous voulez vous inscrire à la newsletter vous recevrez toutes les infos concernant l’ouverture.

  11. Bonjour j’aurais voulue savoir si il faut une garantie bancaire et etre imatriculer a atout france. Quelle est la diffrence entre creer sa propre agence de voyage et etre Travel planner?

    1. Hello Louise,
      Pour créer une agence de voyage et procéder au réservations oui il faut une garantie et une immatriculation mais pas pour être Travel Planner car cette partie n’est pas gérée par le TP.
      Du coup la différence pour faire simple c’est qu’une agence vend des voyages alors qu’un Ttravel Planner propose une prestation de conseils mais le client reste maître et acteur des réservations.

      Désolée pour le délai de réponse, j’étais en voyage en Corée.

      Si tu souhaites plus d’infos sur le métier j’ai écrit pas mal d’articles sur le sujet et tu peux aussi me suivre sur instagram.

  12. Ping : C'est quoi le quotidien d'un travel planner ? - Formation Travel Planner

  13. Bonjour
    Je suis également en pleine réflexion.
    Après des années à bosser au sein d’un CSE pour organiser des voyages et à l’aube de la cinquantaine, je me laisserais bien tenter par une reconversion dans ce domaine. J’ai pas mal voyagé avec des groupes et j’ai surtout adoré monter des voyages persos pour ma fille et moi. Je vais aller éplucher votre site
    Bonne journée

    1. Hello Ghislaine,

      Je suis ravie que mon site puisse t’aider à envisager ta reconversion.
      Je propose aussi des appels découverte pour creuser le projet, quand tu auras avancer sur ton idée.

    2. Bonjour,

      Je souhaite aussi me lancer dans ce milieu « Travel Planner » vu que je n’ai aucune connaissance dans le milieu du Tourisme mais je voyage pas mal est-ce que tu me conseillerais de faire un BTS Tourisme pour me mettre dans le bain ?
      Est-ce que tu aurais aussi un réseaux social sur lequel on pourrait te joindre pour nous conseiller afin de se lancer dans ce milieu ?

      1. Hello Ghislaine,

        Le BTS Tourisme, n’est pas du tout obligatoire pour se lancer en tant que Travel Planner.
        La majorité des Travel Planner n’ont pas fait d’études antérieures ou d’expériences dans le Tourisme.

        Tu peux prendre un rendez-vous découverte si tu veux en savoir plus.

  14. Merci pour cet article!!

    Je suis en pleine réflexion sur l’avenir et j’ai vu que tu proposes aussi une formation. Je vais surement passer des mois à creuser tout ça mais je n’hésiterai pas à revenir ici si je me lance 😊

    1. Hello Amélie,

      Je suis ravie de voir que l’article t’est utile, il y en a d’autres sur mon blog qui parlent du métier et sur mon instagram il y a des lives avec des retours d’expérience de Travel Planner, si tu vois avoir des avis sur leurs quotidiens tu peux les visionner ça t’aidera à encore mieux appréhender ce métier. Et si tu as des questions j’y répondrai avec plaisir.

  15. Hello,
    J’ai une petite question. Pour devenir travel planner, y’a t-il besoins de s’inscrire sur atout France ??
    Merci de tes conseils

  16. J’ai une copine qui s’est lancée comme travel planner, malheureusement juste avant le confinement.
    De mon côté, je prends beaucoup de plaisir à organiser nos voyages. On s’y prend au moins 6 moins à l’avance et ça fait presque partie du voyage en lui-même ^^

    1. Hello, ah oui dis-lui qu’elle vienne me parler sur insta j’adore discuter avec des consoeurs 🙂
      Je trouve aussi que l’organisation fait partie du voyage, ça permet de rêver et de projeter avant de partir vraiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.